Pas Si Massif
A la Une

Anthem : Un Potentiel Charnel

Anthem, Anthem, Anthem
Comment te présenter
En des mots de même thème
Sans devoir te chanter

En toute confidence, je n’en sais trop rien
Mais pour faire les choses assez bien
Il vaut mieux faire preuve d’intellection
Et garder classique, toute émotion

HISTORIQUE

Anthem appartient à cette catégorie de divertissement appelée “jeu de service”,
Désormais une directive dans la feuille de route de tout studio en exercice.
Créer un contexte fantaisiste où différents joueurs seront toujours placardés,
Dans ces mondes branchés où se départir de ses deniers est un acte hasardé.

Suivant ces prérogatives, Bioware s’est chargé d’exploiter toute sa créativité,
Afin de façonner une oeuvre inspirée de ses précédents mondes d’irréalité,
Même si, avouons-le, son ambition artistique est rongée de timidité,
Ses idées ont pris forme après six années de productivité.

Le Visuel

Visuellement, vos yeux apprécieront une très agréable enveloppe esthétique
Où la Nature a été l’indéniable étoile d’inspiration de leurs élans artistiques.
La faune et la flore sont dépeintes sous une tangible et imaginaire forme,
Tandis que les personnages restent emblématiques de ce qui se fait dans la norme.

Il serait malvenu d’omettre la complexité créatrice et divine des démiurges,
Dont les vestiges, immenses et énigmatiques, sont très loin d’être de la purge.
Et que dire de la structure mécanique et physionomique des Javelins
Dont la cuirasse braisée et huilée embrase votre passion pour ces engins.

Owen

La Narration

L’Histoire principale n’est pas que ce Bioware a conté de mieux, c’est mon aveu
Même si la narration se suit avec attention si on l’a lui prête un tant soit peu.
Bien sûr, certains personnages sortent du lot, comme Owen, encore heureux
Mais le Méchant de service est sans charme, malgré son exo assez pompeux.

C’est plutôt dans les historiettes que Bioware libèrent ces sensations narratives,
Où nos choix de conversation citoyenne dirige la finalité de leur existence fictive.
Malgré cela, notre influence n’impacte en aucune façon les tribulations mondiales
Dont le destin est déjà sculpté sur des représentations ornementales.

Intercepteur

Les Javelins

Occire le méchant et sauver le monde, ainsi est écrite l’histoire de tout héro d’Hollywood.
Anthem ne fait pas exempt de cette règle ancestrale où il vous faut aller au baroud.
Et les Javelins sont ce qui se fait de mieux dans ces situations périlleuses
Où on vous demandera de protéger et de servir pour des primes parfois prestigieuses

Pour y arriver, vous avez l’exosquelette initiatique, appelé Le Commando
Un véritable couteau-suisse à lui tout seul, si vous aimez jouer les Rambo.

Tandis que le Colosse, imposant et massif mastodonte des batailles.
Sera le premier à aller au front, bouclier brandi, pour y foutre la pagaille.

En suspension dans les airs, le Tempête se veut le stratège de tout combat
Et n’hésitera pas à faire tomber la foudre et le feu avec un imperturbable sang-froid

L’Intercepteur, ma favorite kunoichi, pénétrera et pertubera les lignes ennemies.
Ses aptitudes en combat rapproché, fait d’elle une arme létale, et ce, sans modestie

Gameplay

L’attraction principale de Anthem réside dans votre capacité à voler en plein air
Tel un oiseau de proie, votre amplitude dicte chacune de vos actions téméraires
Nourries par une science obscure qui a donné vie à vos pouvoirs élémentaires
Vous prendrez plaisir à décimer les rangs des Scars, ses insectes sanguinaires

Pour un jeu ayant beaucoup misé sur les formes et l’esthétique de son contenu
Je dois dire les armes manquent cruellement de personnalité et de tenue
Et leur intégration dans les scènes de combat conforte cette idée farfelue
Que ce sont des accessoires de vos pouvoirs, lorsque ces derniers sont retenus.

Les Activités

Et nous arrivons dans un domaine où Anthem connaît aussi quelques carences
Les activités auxquelles vous êtes censés participer en permanence
Trop peu et peu variées pour nous satisfaire de cette suffisance
À moins que 3 donjons et un monde libre puissent combler votre patience.

C’est une commerciale attitude qu’il est important de toujours condamner,
Vous savez, celle de morceler du contenu afin de les offrir sous forme instantanée.
Ou de lancer des jeux à prix forts dans un état bogué et précipité
Et c’est pire quand, par laxisme ou par dépit, des joueurs valident cela avec docilité.

La boutique en jeu

Vie Sociale et Économie

Comme soutien logistique, l’Artisanat connaît une réelle pertinence
Elle devrait vous permettre d’atteindre un certain niveau d’excellence
En attendant que vos ennemis vous attribuent des objets de plus grande importance
Et je pense que c’est un secteur qu’il vous faut regarder avec grande confiance.

La Boutique, quant à elle, est sincèrement trop limitative
Sur la quantité et la qualité des objets offerts de manière rotative.
Les articles proposés ne vous sont plus accessibles
Une fois leur temps d’exposition rendus incessible.

Et que dire de cette zone sociale et aphone appelée la Baie
Où les joueurs ont plus tendance à vous foutre la paix.
Surtout qu’à cet endroit publique, la totalité des services
Sont des clones de celles déjà utilisables à Fort Tarsis.

Conclusion

Il est évident que certains garderont  surtout à l’esprit le contenu famélique
Qui attend les joueurs après leur long parcours initiatique
Sans oublier l’état des serveurs qui a engendré des soucis techniques
Résultat de plusieurs années de réflexion et promesses politiques

Réaliser le rêve ambitieux d’Icare, quelques millénaires plus tard
Et participer à des affrontements dignes des plus grands récits homériques
Représente, pour d’autres, une bonne raison de garder cela en mémoire
En lieu et place de manifester leur conscience éthique

De manière factuelle, je dirais qu’en l’état actuel du jeu
Anthem ne vaut pas ses prétentions financières de vente
Mais si débourser une telle somme ne constitue pas un enjeu
Libre à vous de voler en plein air, si cela vous tente

Évaluation Globale

Histoire & Narration - 78%
Gameplay - 88%
Graphisme - 88%
Performance - 35%
Activités - 49%
Progression - 82%
Vie sociale - 52%
Economie - 49%

65%

Il est clair que Bioware aurait dû mieux faire, vu les attentes après l'échec de Mass Effect: Andromeda et les offres de la concurrence. Une opportunité manquée de bien faire les choses et d'aller plus loin dans cette catégorie de jeu.

User Rating: Be the first one !
Tags
Afficher plus

Michael

Chacun regarde le monde avec ses yeux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer