Pas Si Massif
A la Une

The Division 2 : La Rédemption

Le studio Massive Entertainment revient de très loin
Après une première fournée qui n’était pas à point.
Les Développeurs ont été humbles d’accepter leurs erreurs
Et se sont attelés au travail afin de retrouver leur honneur

Partant de la plébiscitée version 1.8 du premier opus
The Division 2 en poursuit, légitimement, les traces en chorus
En offrant trois fois plus de contenu qualitatif et bien pesant
Ce qui en a fait, le jour de sa sortie, un jeu riche et satisfaisant

VISUEL

Les événements de Washington D.C. se déroulent en plein Été
Une occasion pour Snowdrop de déployer ses autres possibilités
Dans un environnement sans neige, lumineux et verdoyant
Dont les couleurs ternes donnent un ensemble peu chatoyant

À New York, la douceur des textures offraient un contraste
Face à la rigueur impitoyable d’une ville devenue néfaste
Ici, le visuel reflète la précarité des survivants de la ville:
Tristesse, dépression, abandon et hantise des personnages vils.

NARRATION

Mais dans ce maelström de dangers et de désespoir sans fin
Il existe une lueur au bout de l’arme à feu d’un petit malin
Vous, déployé expressément dans cette symbolique ville
Afin d’y appliquer la loi en tant que nouveau shérif en ville

Ce synopsis paraît très alléchant pour les fans d’action brutale,
Vous êtes à la fois juge, juré et bourreau de situations cruciales
Car les factions rebelles savent exprimer leurs propres desseins
Ceux d’imposer leur vision d’un nouveau système capétien

Ne vous attendez pas à une narration captivante et franche.
Elle se résume à rétablir les activités de la Maison Blanche,
Via l’aide fournie aux deux refuges en constant état d’asphyxie.
Aucune intrigue liant vos actions et succès passées à N.Y.C.

GAMEPLAY

Pour compenser l’absence d’intrigue et de profondeur narrative
L’action connaît une amélioration stratégique et qualitative
Dans l’accentuation primordiale du mécanisme de couverture
Et des spécialisations donnant une force de frappe d’envergure

Foncer dans un groupe d’ennemis alertes et furieux,
Ou se retrouver entre deux feux pour avoir omis d’évaluer les lieux
Assurera, sans aucun doute, votre mort, tel un chien galeux
Dans ce monde où tuer un Agent est un trophée de valeureux

ACTIVITÉS

Déloger des ennemis d’une forteresse, jusqu’à alors, imprenables.
Repousser des forces aux actions et intentions fort punissables
Sauver des innocents d’une mort brutale et impudique
Pourchasser des cibles prioritaires aux méthodes puniques
Ou affronter, dans le brouillard, des alliés devenus renégats
Mettront en épreuve vos stratégies en matière de combat

CONCLUSION

Dans son ensemble et son genre, certains joueurs s’avancent
À considérer, désormais, The Division 2 comme une référence.
Éventuellement, mon expérience en jeu irait dans le même sens,
Et pourrait suivre cette populaire et croissante tendance.

Mais je n’oublie pas que Massive s’est pris à deux reprises,
Afin que sa licence possède enfin une valeur de belle prise
Évitant que ses chances de succès n’en deviennent compromises
D’où une qualité de jeu confirmant qu’une belle leçon a été apprise.

Oui. Les résultats sont présents et les joueurs s’amusent avec ferveur
Jugeant que leur temps n’est pas enterré par un fossoyeur
Et que leur pécune semble avoir une estimable et réelle valeur.
Des effets probants quand un jeu-vidéo est conçu pour les joueurs

The Division 2 n’est ni parfait, ni un exemple d’excellence
Malgré les notes exponentielles attribuées par d’autres instances.
Sa marge de progression demeure encore élevée, vu son potentiel
Qu’il serait pertinent d’exploiter avec un cœur plus passionnel.

Comme c’est le cas pour toute activité de divertissement
Vos choix suivront vos raisons en matière de goût et de couleur
The Division 2 est un bon candidat en tant que “looter shooter”
Qui saura vous récompenser de votre sincère investissement.

Évaluation Globale

Histoire & Narration - 50%
Gameplay - 80%
Graphisme - 70%
Performance - 65%
Activités - 90%
Progression - 85%
Vie sociale - 70%
Artisanat & Economie - 70%

73%

The Division 2 semble surtout être une extension "stand alone" du premier opus qu'un nouveau jeu à part entière. Certains aspects importants, comme l'histoire, auraient dû s'enrichir considérablement, en parallèle des nombreuses activités du jeu. Néanmoins, il reste plaisant à jouer.

User Rating: No Ratings Yet !
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer